Formations

L'alternance, une expérience valorisante !

27 mai 2021

Adèle, étudiante au sein du Mastère Spécialisé Management global des Achats et de la Supply Chain revient sur son expérience de l'alternance qu'elle connaît bien et sur ses missions en contrat de professionnalisation chez Maison du Monde. 

 

Quel est votre parcours académique ?

 

Après mon année de césure post-lycée durant laquelle j’ai pu voyager, j’ai suivi un BTS Commerce International qui m’a permis de réaliser 2 stages. J’ai par la suite suivi une formation en alternance dans le cadre de ma Licence professionnelle Commerce et développement international à l’ENC Nantes, en contrat de professionnalisation dans l’entreprise Lactalis et au poste d’assistante commerciale export.  Ensuite, je me suis dirigée vers un Master MIB : Management International Business au MBWAY Nantes, toujours en alternance, mais cette fois-ci chez le transitaire DB Schenker, au poste d’assistante Overseas. A la fin de ces deux années de Master, j’ai décidé de me spécialiser dans les achats et ainsi de suivre la formation MASC d’Audencia, en alternance dans l’entreprise Maisons du monde, au poste d’acheteuse meubles.

 

L’alternance et vous c’est une longue histoire ? Pourquoi plébiscité vous ce format ?

 

En effet, je suis actuellement dans ma 4ème année d’alternance. Avoir pu réaliser des stages en BTS m’a donné l’envie de continuer vers un parcours en entreprise. Le format de l’alternance est très professionnalisant et permet de mettre en application l’apprentissage de la formation en entreprise, et également de mettre notre expérience en entreprise au profit des cours. Ce parcours en alternance représente de nombreux avantages : les recruteurs apprécient souvent les candidats ayant eu de l’expérience, même à travers l’alternance ; c’est aussi l’opportunité d’avoir un salaire durant la formation et d’éviter les frais de scolarité.

 

Vous êtes actuellement en contrat de professionnalisation au sein de Maisons du Monde, quel est votre rôle au sein du Groupe ? Vos missions sont-elles variées ?

 

J’ai eu la chance d’intégrer ce groupe au poste d’acheteuse meubles pour le segment B2B, je suis donc en relation avec les fournisseurs et les différents services de l’entreprise. Mes missions sont plutôt variées : atteinte des objectifs en matière de RSE, négociation fournisseurs sur les prix d’achats avec atteintes des marges et objectifs, sourcing de nouveaux fournisseurs, adaptation du cahier des charges et des conditions générales d’achats à l’Europe, évaluation du parc fournisseur selon des critères RSE, des capacités d’approvisionnements, de qualité…

Pour une première expérience dans les achats, je suis ravie de la diversité des missions que l’entreprise m’a confiées puisqu’elles me permettent de découvrir en profondeur ce métier de challenge dans lequel le travail et la motivation sont de rigueur.

La formation MASC m’a par ailleurs aidé en entreprise à comprendre les stratégies achats, les processus de référencement fournisseurs, l’importance des contrats, les outils et les leviers de négociation

 

Pourquoi avoir choisi ce secteur ?

 

Lorsque j’ai commencé à prospecter les entreprises afin de trouver un contrat de professionnalisation, j’avais dès le départ cette envie de travailler dans l’entreprise Maisons du monde. Le secteur de l’ameublement m’intéresse puisque j’apprécie travailler et découvrir la diversité de produits par leurs essences de bois, matières, styles, couleurs… Ce sont des produits parlants et concrets qui évoluent dans un secteur d’activité en pleine croissance avec le regard toujours tourné vers les attentes des consommateurs.

 

Pouvez-vous nous expliquer le nouveau rôle de l’acheteur en matière de RSE ? 

 

Nous entendons de plus en plus parler de RSE et ce critère a toute son importance dans une entreprise. Dans une entreprise telle que Maisons de monde, les acheteurs ont le devoir de s’assurer que les produits ne proviennent pas d’un fournisseur qui ne respecte pas les règles sociales et environnementales, comme le travail des enfants ou les règles de sécurité des usines fabricantes. Pour cela, des audits sont réalisés et un accompagnement du fournisseur est mené pour le faire évoluer et lui donner toutes les clés en main pour améliorer les conditions de travail, la qualité de ses produits, ou encore le sourcing responsable.

De plus, l’acheteur chez Maisons du monde doit tout mettre en œuvre pour obtenir des produits en bois tracé ou ayant la certification FSC, gage d’engagement pour une gestion forestière responsable.

Enfin, nous avons également la motivation de développer des gammes éco-conçues, respectant ainsi les principes de développement durable et de l’environnement.

Le nouveau rôle de l’acheteur en matière RSE est donc très important car il doit tout mettre en œuvre pour répondre à un sourcing responsable, avec des fournisseurs fiables et conscients des enjeux environnementaux.

 

Quels conseils donneriez-vous aux prochains étudiants pour leur stratégie de recherche d’alternance ?

 

Ne surtout pas baisser les bras ! Nous savons tous que la recherche d’alternance est très compliquée et demande beaucoup de temps. Je conseille vivement de cibler les secteurs et entreprises qui vous plaisent et de passer du temps pour adapter la lettre de motivation et le CV en fonction du poste.

Lorsqu’un entretien est convenu, j’avais pour démarche de prendre des notes sur la stratégie de l’entreprise, ses chiffres clés, ses valeurs et autres aspects importants afin de prouver ma motivation et mon engagement. Cette stratégie a plutôt bien fonctionné pour ma part car j’ai été retenue dans l’entreprise que je souhaitais intégrer pour ces raisons. Il est aussi important de se préparer aux entretiens, de s’entraîner, de noter des questions que le recruteur est susceptible de nous poser, mais aussi de noter des questions à poser au recruteur. Enfin, je conseillerais de rester souriant et naturel pendant un entretien.

Nous pouvons parfois perdre espoir dans la recherche d’alternance, entre l’absence de réponse ou les mails automatiques avec réponses négatives… Mais rien n’est perdu et tout se joue jusqu’au dernier moment, le travail et la motivation finissent toujours par payer.

 

Autre chose à nous raconter Adèle ?

 

J’ai beaucoup apprécié la formation MASC, les intervenants étaient d’une grande qualité et beaucoup d’entre eux sont à des postes de direction des Achats ou de la Supply Chain, ce qui nous a permis d’apprendre à travers un partage d’expérience.

Je pense aussi qu’une spécialisation dans le domaine des Achats ou de la Supply chain peut vraiment faire la différence sur un CV, d’autant plus avec la réputation d’Audencia auprès des professionnels.

Avant de commencer cette formation, je ne connaissais pas le monde des achats et je peux aujourd’hui dire que j’ai enfin trouvé le métier que je souhaite exercer. J’ai pour projet depuis quelques années de trouver un contrat en VIE et de mettre mes acquis en achat au profit d’une expérience comme celle-ci, bien qu’un tel contrat soit compliqué à trouver.

 

Pour toutes questions sur ce programme n'hésitez pas à nous contacter ICI


Vous aimerez aussi

Catégories
Formations Admissions RSE