Formations

Anticiper sa reconversion après une carrière dans le sport !

09 juin 2021

Parlez-nous de vous, de votre parcours ?

 

Je suis de la région parisienne à la base, très tôt j'ai voulu devenir joueur de rugby professionnel. J'ai tout mis en œuvre pour y arriver, ce qui m'a amené à quitter le domicile de mes parents à l'âge de 15 ans pour le pré centre de formation du CA Brive Corrèze Limousin. A ce moment-là j'ai mis la partie scolaire en second plan pour me consacrer à ma passion. J'ai ensuite réussi à faire un petit bout de chemin dans le rugby en m'engageant au Stade Français Paris, Béziers puis en décrochant un contrat professionnel dans le club de Provence Rugby pour 2 saisons.

 
C'est à Provence Rugby que j'ai senti le besoin de reprendre mes études. J'ai bénéficié d'un accord avec Provale pour effectuer une formation de 1 an à la TBS. Après avoir obtenu mon diplôme à la TBS j'ai enchainé sur une formation online à la SMS qui ne me convenait pas en termes d'apprentissage. A ce moment-là une blessure est arrivée et j'ai donc opté pour mettre fin à ma modeste carrière de joueur pour reprendre mes études au sein du Mastère Spécialisé Management responsable des Organisations Sportives, l’une des meilleures formations française et mondiale dans le monde du sport.

 

 

« 1 semaine après la fin du MS MOS j'ai signé un CDI en tant que coordinateur sportif et administratif du Racing 92. Je suis donc très fier du parcours réalisé jusque-là »

 

 

Chaque année les étudiants du MS MOS travaillent sur une étude de terrain, la vôtre était en lien avec la start-up ALKÉ, que pouvez-vous nous dire ?

 

ALKÉ est une marque de foot pensée par et pour les femmes avec une ambition forte, celle de changer le regard sur les femmes dans le football et plus largement dans le sport, grâce à la mode. Nous avons travaillé en groupe sur la façon dont une marque comme ALKÉ peut se faire une place pérenne au sein des équipementiers sportifs et sur la captation des marchés les plus attractifs dans ce cas.

Cette étude terrain a été très enrichissante pour moi. Tout d'abord, c'était la première fois que je rentrais vraiment dans le monde de l'entreprise comparé à beaucoup de mes camarades de promo, ce qui m’a permis de m’immerger concrètement dans une vraie problématique du secteur sport. Le sujet correspondait parfaitement avec mes points de vue personnels et le mémoire que j'avais réalisé sur mes précédentes formations. Il était donc intéressant de voir ce qui pouvait être mis en avant ou pas et confronter certaines idées personnelles.

Le projet ALKÉ a été très intéressant, c’est d’ailleurs une des études terrains qui a sollicité le plus de questionnements de la part de la promo. Nous sommes ravis d'avoir pu participer à ce projet qui, j'espère, va rapidement prendre son envol dans le monde de la mode. 

 

Alors, sport et études : un duo complémentaire selon vous ? Une façon d’anticiper votre reconversion sur le long terme ?

 

Pour moi c'est maintenant une certitude que le sport et les études sont complémentaires. Nous pouvons voir que les sportifs sont de plus en plus sensibilisés sur leur "après carrière". Les institutions sportives mettent maintenant en place des moyens pour que les jeunes soient très bien accompagnés et puissent être performant sur les deux tableaux. 

Je pense qu'il est de plus en plus dur de percer dans le sport de haut niveau et il y'a peu de places. Beaucoup de jeunes issus des centres de formations se retrouvent en difficulté ayant mis leurs études de côté pour se consacrer uniquement à leur sport, sans certitude de réussite. 

Personnellement, lors de la saison où j'ai signé mon premier contrat professionnel avec Provence Rugby en ProD2, j'ai voulu reprendre mes études pour assurer mon après carrière. C'est surement la meilleure chose que j'ai faite étant donné qu'une blessure est arrivée et que la poursuite de mes études m'a amené sur d'autres objectifs personnels. Je ne regrette rien au contraire, je suis très fier de mon parcours. 

Pour conclure, je pense vraiment qu'un parcours de sportif de haut niveau en suivant des études est maintenant possible. Dans le rugby, le syndicat des joueurs offre aux joueurs la possibilité de finaliser leurs études avec des passerelles très intéressantes et beaucoup de joueurs y bénéficient pour sécuriser leur reconversion à long terme.

 

Vous faites votre stage au sein de la Ligue Nationale de Rugby, quel est votre rôle, quelles sont vos missions ?

 

J'ai été accepté en stage au sein de la Ligue Nationale de Rugby en tant qu'assistant marketing en début avril. L'accueil et les missions proposées lors de ce début de stage ont été top, mais au bout de 3 semaines j'ai choisi de partir pour rejoindre le Racing92 en tant que coordinateur sportif et administratif sur un poste en CDI. 

J'avais postulé quelques semaines avant le début de mon stage à une offre que le Racing92 avait publié puis après j'ai passé les étapes classiques de recrutement avant d'être accepté sur le poste. 

Je suis très heureux d'avoir rejoint un des plus grands clubs français de rugby et qui bénéficie, je pense, des plus belles infrastructures dans le sport français. Je reste dans mon sport de prédilection, le rugby, mais cette fois dans les bureaux et c'est une première expérience géniale qui s'offre à moi. En tant que coordinateur sportif et administratif je gère les demandes de visas des joueurs et leurs familles et suis en relation avec les préfectures pour l'introduction de salariés étrangers, je m’occupe également de la gestion de la flotte de logements de la société anonyme sportive professionnelle (SASP) et j’organise le suivi médical des joueurs et pour finir. 

 

Votre thèse porte sur l’importance du bien être des sportifs dans une structure professionnelle, pourquoi avoir choisi de faire votre recherche sur ce sujet ?

 

Lors de ma courte expérience de joueur, je me suis aperçu que ce sujet était trop souvent mis de côté par certaines structures sportives. 

Lors de mes différents changements de clubs, les moments les plus stressants à vivre étaient le déménagement, l’arrivée dans une ville inconnu puis l’intégration dans la vie locale et un nouveau groupe. Dans le sport nous entendons souvent lors du transfert d’un joueur que celui-ci a besoin d’un temps d’adaptation à sa nouvelle vie et au nouveau club où il vient de signer.  Cependant, que mettent en place les clubs pour que le joueur et sa famille s’immergent rapidement dans leur nouvelle vie ? La question est encore plus importante lorsqu’il s’agit de sportif étranger. 

Dans les différents clubs où je suis passé j’ai vu des joueurs vivre pendant un certain temps chez leurs coéquipiers ou à l’hôtel, faute de trouver un logement qui leur convient. La situation étant d’autant plus compliquée lorsque ce changement implique également l’ensemble de la famille du sportif.

Le transfert vers une nouvelle structure sportive veut également dire déménagement et celui-ci doit généralement être fait rapidement. Le changement de domicile apporte également beaucoup de changements administratifs que plusieurs joueurs et notamment les étrangers ne savent pas gérer eux-mêmes.  

Les joueurs ayant des enfants doivent également gérer le changement d’école, la recherche de crèches et probablement un nouvel emploi pour le/la conjoint(e). Un casse-tête pour beaucoup et une phase de stress pour les sportifs qui ne peuvent donc pas se concentrer essentiellement sur leurs performances.  

Un club sportif offrant tous les éléments nécessaires aux bien-être de leurs nouveaux joueurs s’assurent que leurs joueurs soient aussi performants que prévu.   

Je me suis donc penché, depuis plus d’un an maintenant, sur la question afin de trouver une solution qui pourrait bénéficier aux deux parties : clubs et sportifs.  

 

Autre chose à nous raconter ?

 

Malgré le fait d'avoir fait une grande partie de la formation à distance cette année, j'ai passé une de mes meilleures années scolaires. En termes d'apprentissage je pense qu'il est difficile de trouver une formation dans le sport aussi performante et avec des projets aussi extra que ce que propose le MOS.

Je conseille vivement à tous les étudiants ou toutes les étudiantes voulant se spécialiser dans le sport de rejoindre les promos futures. Le réseau Alumni est tout simplement génial


A mon entrée au MOS j'avais peur de la vie de groupe qui pouvait régner dans ce genre de formation mais je me suis trompé. Vous allez rejoindre une vraie "Team MOS" avec des personnes avec qui vous allez nouer de vrais liens et de vraies relations professionnelles qui vous serviront tout au long de votre carrière. 

 

 


Pour en savoir plus sur Clément et son parcours,

vous pouvez consulter son LinkedIn

 


Vous aimerez aussi

Catégories
Formations Sport Admissions